Sur les quais du Havre

De Wikitrad
Aller à : navigation, rechercher
Informations diverses

Paroles : Anonyme
Musique : Traditionnel
Interprètes : Pierre Burgaud, Catherine Perrier, Ch'entr'elles et bourdon
Origine : Vendée
Danse :
Mp3 :

Paroles


Là sur les quais du Havre la belle s'est endormie. (bis)
A son joli réveil, la belle s'est prise à dire
Qu'elle voudrait bien avoir un mât dans son navire.

Et moi, garçon bon drille (volage), qu'entends ce discours là, (bis)
Je lui ai offert mon mât, mes voiles et mes cordages,
Afin que son navire il fasse un long voyage.

Quand nous fûmes rendus dans la mer bien avant, (bis)
Il se lève un orage qui nous a chasse-poussé
Qui nous a chasse-poussé bien cinq cents lieues au large.

La belle est courageuse et hardie au combat : (bis)
"N'y crains point tant l'orage, si ton navire est droit,
Si ton navire est droit, cher amant, prends courage."

Des écumes de la mer j'étais toute mouillée. (bis)
Embrasse-moi mon cœur ! Ma barque est défoncée.
Embrasse-moi mon cœur ! Ma barque est défoncée."

Passant par un endroit qu'était profond, étroit, (bis)
La mer est si profonde, je n'ai pu trouver fond,
Je n'ai pu trouver fond, j'ai retiré ma sonde.

Demande au capitaine d'venir me voir ce soir. (bis)
Ce soir à la chandelle, là, nous accomplirons,
Là, nous accomplirons nos dernières amourettes.

Commentaires

Chanson pour le moins imagée.

Sources

Chanson recueillie par J. Wright et Catherine Perrier auprès de Pierre Burgaud, Abbaye d'Orouët.

Variantes

Quelques variantes concernant le lieu où la belle s'est endormie (sur un pont de Londres, par exemple).