Soulevez-vous, beau pastoureau

De Wikitrad
Aller à : navigation, rechercher
Informations diverses

Paroles : Anonyme
Musique : Traditionnel
Interprètes : La Talvera
Origine : Périgord (d'origine Provençale)
Danse : Noël
Mp3 : En midi

Soulevez-vous

Paroles

L'ANGE.
Soulevez-vous, beau pastoureau,
Sortez de ce bois champêtre:
Allez, courez vers ce hameau
Voir un Dieu qui vient de naître
Sur la paille entre deux animaux
Où sa bonté l'a fait naître.

LE PASTOUREAU.
Me prenètz, cresi, per manant
De me téner un tal lengatge ?
Chey (soi) paure,me chey (soi) bon enfant,
Nascut d'un bon parentatge :
Un de mos aiol sisque antan
Conçul d'aqueste vilatge

L'ANGE.
Ah! laissez votre parenté !
Adortez dans ce mystère
Un Dieu suprême en majesté,
Qui, tout égal a son Père
Revêtu de votre humanité,
Est né d'une Vierge-Mère.

LE PASTOUREAU.
Me prenes totjorn per manant :
Digatz-me cu chets (sètz), bèu Sira,
Espanholet o Aleman ?
Vòstre jargòl me fai rire :
Parlà m'Azané o franchimand
Chauri çò que volètz dire.

L'ANGE.
Je suis l'Ange du Tout-Puissant
Qui vient du Ciel Empyrée
Pour vous porter expressément
La nouvelle désirée
Du Messie né nouvellement
Dans cette vaste contrée.

LE PASTOUREAU.
Ara, entendi vòstre perpaus :
Non compreniái pas l'afaire,
Qu'un Dieu ché siesque fai mortaou
Nascut d'una Vièrja-Maire :
Per caritat, esplicar m'un pauc
Coma 'quò s'es poseu faire.

L'ANGE.
L'opération du Saint-Esprit
A formé ce grand ouvrage :
Du plus pur sang il l'a produit
D'une Vierge la plus sage,
Ainsi qu'Isaïe l'avait prédit :
Venez tous lui rendre hommage.

LE PASTOUREAU.
Adara i vau, per 'aquò ensin
En jogant de ma museta
Preni ma camisa de brin
E mon habit de chartzeta,
Un baril de lach, l'autre de vin,
E levarem la palheta.

L'ANGE.
A Bethléem près de ces lieux,
Est né le Seigneur des Anges :
Vous le trouverez au milieu
D'une crèche, dans des langes :
La charité de cet Homme-Dieu
Mérite tous vos louanges.

LE PASTOUREAU.
Anem donc,me cal despachar
Tan que la luna es levada :
Tanlèu que chirai (serai) arribat,
Chira parlat de l'aubada :
Lo pition che podit deraubar
Ganharai bien ma jornada

L'ANGE.
Ah ! vous êtes trop ambitieux !
Vous parlez en téméraire ;
Seriez-vous donc si peu gracieux
Que de l'ôter a sa mère ?
Voler un trésor si précieux,
Comment le pourriez-vous faire ?

LE PASTOUREAU.
Me botarai dins un canton :
N'aurai qualquas castanhetas,
Ne presentarai al pition,
M'alongarà sa maneta
E ieu lo prendrai ben sens façon :
Lo metrai dins ma jaqueta.

L'ANGE.
Puissiez-vous avoir, Berger,
Ce que votre cœur désire :
Allez, courez d'un pas léger :
C'est pour vous qu'un Dieu respire
Allez, ne craignez aucun danger :
Serviteur ! je me retire.

LE PASTOUREAU.
Despachar-vos , jovencèl ,
N'abes grand camin a faire
Ah ! Se voles i estar puslèu
Prenetz l'ase de mon paire :
Vos conduira drech coma meu
E depacharar l'afaire.


Nuvola apps occitan.png
Ce texte a été retranscrit dans la norme classique de l'occitan, a partir d'une source ancienne. Si vous trouvez des erreurs, vous êtes inviter a les corriger ou a nous les signaler, merci.

Notes

De Casse et Chaminade:
Origine; Beaumont-du-Périgord, Périgueux, Neuvic, Rampieux, Monpazier , Vergt, Le Fleix, Pontours, Naussannes.

Le noël précédent est d'origine provençale.

De Wikitrad:
Si la chanson viens bien de Provence, l'on peut se rendre compte de l'altération qu'elle a subit en la comparant a son "original" C'est le bon lever, peut-être via de l'Aveyron et Ça, levez-vous charmants pastoureaux, le titre lui même semble une réinterprétation Ça, levez-vous mal compris en Soulevez-vous. Il semble que la première version soit dans Li Nouvè di Rèire de Nicolas Saboly. Ces informations sont a vérifier.

Sources

Les vielles chansons patoises du Périgord de Emmanuel Casseet Eugène Chaminade, page 84-86, 1902, Editeur: Cassard jeune, disponible en ligne a sur Archive.org.