Mon petit cœur vit sans souci

De Wikitrad
Aller à : navigation, rechercher
Informations diverses

Paroles : Anonyme
Musique : Traditionnel
Interprètes : Trio Ebrel - Le Buhé - Vassalo, Manglo, Marion Blanchard-Perché, Ciac Boum, Dorothé
Origine : Bourgogne/Ain
Danse : Mazurka
Mp3 : Trio Ebrel, Le Buhé, Vassalo

Paroles

Oh ! que les femmes sont folles
D'obéir à leurs maris !
J'en ai bien un comme les autres,
Mon petit cœur vit à son aise ;
Je lui fais bien obéir ;
Mon petit cœur vit sans souci.

Mon mari, je m'en vas à la messe ;
Tu balieras ma chambrette,
Tu feras aussi mon lit,
Mon petit cœur vit à son aise,
Tu feras aussi mon lit,
Mon petit cœur vit sans souci.

Quand la dame arrive :
Tu n'as pas balié la chambrette,
Tu n'as pas fait mon lit,
Mon petit cœur vit à son aise,
Tu n'as pas fait mon lit,
Mon petit cœur vit sans souci.

Oh ! mari, quitte ta culotte
Pour le fouette, acquitt', acquitte,
Pour te fouette à mon plaisir,
Mon petit cœur vit à son aise,
Pour te fouette à mon plaisir,
Mon petit cœur vit sans souci.

Oh ! donc, pardon, ma femme,
Je balierai ta chambrette,
Je ferai aussi ton lit,
Mon petit cœur vit à son aise,
Je ferai aussi ton lit,
Mon petit cœur vit sans souci.

Mon mari, je m'en vas au bal,
Tu apporteras la lanterne,
Mon manteau pour me couvrir,
Mon petit cœur vit à son aise,
Mon manteau pour me couvrir,
Mon petit cœur vit sans souci.

Quand le mari arrive,
Les dames se mettent à dire :
Voilà un gentil mari,
Mon petit cœur vit à son aise,
Voilà un gentil mari,
Mon petit cœur vit sans souci.

Il mérite un coup à boire ;
Il faut aller en quérir,
Il faut aller en quérir,
Mon petit cœur vit à son aise,
Il faut aller en quérir,
Mon petit cœur vit sans souci.

Le bon vin c'est pour les dames,
L'eau-de-vie pour les maris.
S'ils n'en veulent encore boire,
Mon petit cœur vit à son aise,
Faudra n'en aller quérir,
Mon petit cœur vit sans souci.

Références

Collecté auprès de Antoinette Basset à Rossillou (Ain) et rapporté par Charles Guillon dans Chansons populaires de l'Ain en 1883, page 502 (Lire en ligne sur Gallica).

Chant par Germaine Bernard sur l'album Chanteurs et musiciens de villages en Morvan, vol. 3 en 1977 (Fiche notice Patrimoine Oral), par Manglo sur l'album Sort de son lit en 2002 (extrait sur nozbreizh.fr), par le Trio Ebrel, Le Buhé, Vassalo à Monaco en janvier 2106 (Viméo), par Marion Blanchard-Perché comme chanson de l'avent en 2019 (Youtube), pour danser en poraïe par Ciac Boum sur l'album Volume 3 en 2012 ou en concert au Folkaos en 2013 (Youtube), ou, sur un air différent, par Dorothée sur l'album Le jardin des chansons, vol. 4 en 1983 (Youtube).

Laforte : I, F-08 L'ivrognesse à la taverne, Coirault : 05815 Que les femmes sont sottes d'obéir à leur mari