Les philosophes buveurs

De Wikitrad
Aller à : navigation, rechercher
Informations diverses

Paroles : Anonyme
Musique : Traditionnel
Interprètes : Liette Remon
Origine :
Danse :
Mp3 :

Paroles

Je cherche en vain la vérité,
Si le vin n’aide à ma faiblesse,
Toute la docte Antiquité,
Dans le vin puisa la sagesse ;
Oui c’est par le bon vin
Que le bon sens éclate,
J’en atteste Hypocrate,
Qui dit qu’il faut à chaque mois
S’enyvrer du moins une fois.

Socrate, cet homme discrèt,
Que toute la Terre révère,
Alloit manger t-au Cabarèt
Quand sa femme était en colère.
Pouvons nous faire mieux
Que d’imiter Socrate,
Et de suivre Hypocrate,
Qui dit...

Platon fut nommé le Divin,
Parce qu’il était magnifique,
Et qu’il regalait de son Vin,
La Cabale Philosophique.
Sa table fut toujours
Splendide et délicate :
Il suivait Hypocrate,
Qui dit...

Aristote buvait autant,
Et nous avons lieu de le croire,
De ce qu’Alexandre le Grand,
Son disciple, aimait tant à boire,
Qu’il dégueula cent fois
Sur les bords de l’Euphrate,
En suivant Hypocrate,
Qui dit...

Diogène aimait, dit-on, l’eau,
Mais il n’eut point cette folie :
Il se logea dans un tonneau
Pour sentir l’odeur de la lie,
Et pour mieux boire au pot,
Il jeta là sa jatte
Et tint pour Hypocrate,
Qui dit...

Héraclite toujours était
En pleurs, à ce que dit l’Histoire ;
Mais c’est que le Vin lui sortait
Par les yeux, à force de boire.
Par ce remède seul
Il guérissait sa rate,
Comme ordonne Hypocrate,
Qui dit...

Démocrite près de sa fin,
Par une invention jolie,
En flairant seulement le Vin,
De trois jours prolongea sa vie.
Le Vin retarde plus
La mort qu’il ne la hâte :
Témoin, notre Hypocrate, [...]
Qui dit...

Commentaires

Chanson anonyme du 18e siècle, publiée à La Haye en 1735 dans un ouvrage anonyme lui aussi, Nouveau recueil de chansons choisies. Elle a été reprise en 1943 par Paul Arma dans Chantons le vin, parue chez Henry Lemoine, p. 112.