L'adieu aux filles

De Wikitrad
Aller à : navigation, rechercher
Informations diverses

Paroles : Anonyme
Musique : Traditionnel
Interprètes :
Origine :
Danse :
Mp3 :

Paroles

Tempete.jpg
Je m’en vais de par la ville
Pour y faire mes adieux
Mes adieux à toutes les filles
Qui ont pour moi les larmes aux yeux
Ainsi que ma bonne amie
Qui pleure pour son amoureux

Nous sommes cinq frères qui embarquent
Tous les cinq bien distingués
Hale-ta-patte et Fend-la-vague
Crache-au-vent et Sans-quartier
Et moi qui me nomme La Tempête
Je suis gabier renommé

Mon grand-père faisait la pêche
Mon père était boucanier
Mes quatre frères font la course
Pour aller chasser l’Anglais
Et moi qui me nomme La Tempête
Je suis gabier renommé

Nous aurons pour récompense
Quelques boulets de canons
Qui nous briseront la tête
Et nous tueront sans façon
Et nous servirons de bouette,
De nourriture aux poissons

Variantes

Ce chant est une variante de La tempête.

Sources

?

Commentaires

Une bouette (ou boitte) est un terme de pêche désignant un appât pour la morue.