Diga Janeta

De Wikitrad
Aller à : navigation, rechercher
Informations diverses

Paroles : Anonyme
Musique : Traditionnel
Interprètes :
Origine : Occitanie
Danse :
Mp3 : Vidéos: humoristique Lou Courage

Paroles

Diga Janeta
Occitan Français
Diga, Janeta

« Diga, Janeta,
Te vòs ti logar ?
Lalireta  !
Diga, Janeta,
Te vòs ti logar ? »
– « Nani, ma maire.
Me vòle maridar.
Lalireta !
Nani, ma maire,
Me vòle maridar.

« Se vòs un òme,
Lo cau ben cercar,
Lalireta !
Se vòs un òme,
Lo cau ben cercar. »
– « Vòle un violonaire
Que m'aprengue a dançar.
Lalireta !
Vòle un violonaire
Que m'aprengue a dançar. »

– « Prend ne un òme
Que sache laurar.
Lalireta !
Prend ne un òme
Que sache laurar,
Foire la vinha
E segar lou blat.
Lalireta !
Foire la vinha
E segar lou blat.»

– « Tendrem botiga,
Vendrem de tabat.
Lalireta !
Tendrem botiga,
Vendrem de tabat :
Cinc sòus lo roge,
Dotze lo muscat.
Lalireta !
Cinc sòus lo roge,
Dotze lo muscat. »

Jeannette.

–« Dis, Jeannette,
– veux-tu te louer?
Lalirette!
– Dis, Jeannette,
– veux-tu te louer ?»
– « Non, ma mère,
– je veux me marier.
Lalirette!
– Non, ma mère,
– je veux me marier. »

– « Si tu veux un mari,
– il faut bien choisir. »
Lalirette!
– « Si tu veux un mari,
– il faut bien choisir. »
– « Je veux un violoneux,
– qui m'apprenne à danser. »
Lalirette!
– « Je veux un violoneux,
– qui m'apprenne à danser. »

– « Prends un mari
– qui sache labourer,
Lalirette!
– « Prends un mari
– qui sache labourer,
– piocher la vigne
– et moissonner le blé. »
Lalirette!
– piocher la vigne
– et moissonner le blé. »

– « Nous aurons une boutique,
– nous vendrons du tabac :
Lalirette!
– « Nous aurons une boutique,
– nous vendrons du tabac :
– cinq sous le [vin] rouge,
– douze sous le [vin] muscat. »
Lalirette!
– cinq sous le [vin] rouge,
– douze sous le [vin] muscat. »


Nuvola apps occitan.png
Ce texte a été retranscrit dans la norme classique de l'occitan, a partir d'une source ancienne. Si vous trouvez des erreurs, vous êtes inviter a les corriger ou a nous les signaler, merci.


Source

Version de Montpellier, dans Chants et chansons populaires du Languedoc recueillis et publies avec la musique notée et la traduction française par Louis Lambert tome deuxième Page 23.

Commentaire

Chanson encore bien vivante, qui a fait l'objet de nombreuses reprises par les groupes de musiques traditionnel d'aujourd'hui. Louis LAMBERT, parle de cette chanson en ces termes;
"Ce chant est très populaire, il n'est personne dans nos provinces qui ne le connaisse. Il a servi de thème à Dalayrac pour l'ouverture de son opéra : Les deux petits Savoyards.

C'est avec ce chant que les petits savoyards faisaient danser deux marionnettes représentant Jeannette et sa mère. Un fil de fer lié à deux tiges fixées sur une planchette, supportait les deux poupées, attachées au genou de l'enfant par un autre fil, auquel il imprimait des secousses qui faisaient faire aux poupées les cabrioles les plus amusantes. Parfois l'enfant s'accompagnait avec la vielle, en jouant le chaut à l'unisson de sa voix.

Il me revient en mémoire une petite anecdote de mon enfance. En allant prendre ma leçon de violon, je rencontrai un de ces petits savoyards qui tournait en vain sa manivelle : la roue, dépourvue de colophane, ne mordait plus sur la corde. Me voyant un violon à la main, il me demanda si je voudrais bien lui donner un peu de parousine ; j 'ouvris ma boîte et partageai fraternellement avec lui mon bâton de colophane, qui remit aussitôt l'instrument en bon état. En reconnaissance, il fit danser pour moi Jeannette et sa mère, en chantant tout au long sa chanson. Après cinquante ans passés, je vois encore la mine réjouie de mon petit camarade d'occasion, quand sa vielle se mit à grincer comme cela ne lui était peut-être jamais arrivé."

Partitions de chansons provençales